Drachten , la ville sans panneaux de signalisation
Home

Drachten , la ville sans panneaux de signalisation

DRACHTEN est une ville du nord des Pays-bas. Cette ville de 50 000 habitants ne possède aucun panneau de signalisation routière depuis 15 ans.

Drachten

Pourquoi ? Il a quelques années, les accidents étaient fréquents dus au nombre trop important de véhicules qui traversaient cette ville. L’idée est venue de l’ingénieur Hans Monderman de supprimer la signalisation pour étudier l’effet afin de sécuriser la circulation. Cette théorie appelée shared space,  à pour objectif de limité le nombre d’accidents et de fluidifier le trafic. L’effet a été bénéfique pour ville. Les accidents sont plus rares, les automobilistes sont plus attentifs et les gestes de citoyenneté sont au rendez-vous. La priorité à droite reste en vigueur mais le contact visuel est important pour s’en sortir. Aujourd’hui il ne reste plus aucun feu tricolore ni même panneau stop.

La théorie du Shared Space à Drachten

Piste cyclable, piéton, et voitures se croisent naturellement

Le principe s’est exporté dans plusieurs communes des Pays-Bas et même à l’étranger dans plusieurs pays du Nord de l’Europe. Peut-être un jour dans une commune française qui sait ?

Faut avoir l'oeil partout à Drachten

 

Il n'y a plus de différence entre le trottoir et la route à Drachten

Crédit photo : contrepoints.org, fietsberaad.nl, collegegreensharedspace.com

4 commentaires sur “Drachten , la ville sans panneaux de signalisation

  1. Il semble que l’expérience dure depuis plusieurs années . OK toutefois , je reste sceptique . Le comportement de chaque citoyen , quelque soit son pays est fort conditionné par la civilisation à laquelle il appartient. Ex:l’indiscipline des français est proverbiale , l’Homme en général ,est profondément égoïste et anarchiste, à long terme bonjour les dégats!!

    1. On a beau vous prouver que ça marche, des esprits chagrins trouveront toujours à redire. Inversons le questionnement : par quel miracle, les Français seraient-ils incapables d’évoluer dans le sens logique ? La volonté politique est possible, nos dirigeants savent en avoir pour défendre leur propre intérêt au détriment du bien commun…

  2. Le français est peut-être anarchiste et égoïste en France (vous êtes sur qu’il n’y a que lui ?), mais là-bas il sera bien forcé de s’adapter, après quelques engueulades, voire accidents et engueulades.
    Je sais, le management part du principe que tous les autres sont forcément bêtes et méchants. Cela s’appelle la foi. Or, Drachten démontre que ce n’est pas le cas. Cela s’appelle la logique.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.